Atsuko ISHII

A la Médiathèque François-Mitterrand, espace Artothèque, Poitiers

Il faudrait bien des lignes pour décrire le travail de Atsuko Ishii. Elle réalise tant d’œuvres délicieusement effrayantes, attirée par l’ambivalence d’un monde représentant les adultes et l’enfance. Elle fouille toujours l’envers des histoires, procédant par effractions et dissimulations, jeux de pistes et parties de cache-cache :

Là le lapin d’Alice, mais accompagné d’un gangster, ici un enfant qui joue au ballon mais dont on perçoit le squelette. C’est comme ça qu’elle poursuit une oeuvre délicatement orchestrée. D’instinct, elle a compris qu’il faut échapper à ce monde qui l’entoure, à sa morosité, son ennui, ses désespoirs. Elle a donc pris le parti d’enchanter dans un monde désenchanté.
Atsuko Ishii demeure une personnalité hautement insaisissable, légère, si légère. On voudrait bien savoir, justement. Alors on rêve de rentrer dans ses oeuvres à notre tour avec un filet de tissu blanc, mais évidemment on finit par trouver l’idée ridicule, se souvenant des paroles de Miro : " Un oiseau, un papillon ne sont jamais tristes. Les papillons sont très élevés en esprit ; ils jouent avec des enfants ; le papillon le sait et s’en amuse : il s’échappe toujours, même quand on l’attrape et qu’on le tue "
Il faut découvrir le travail d’Atsuko Ishii présenté du 5 février au 30 mars à l’artothèque de la Médiathèque François-Mitterrand car cette artiste possède quelques sombres merveilles menant à la Féerie.

Artiste japonaise née à Osaka en 1970, Atsuko Ishii à étudié la philosophie française, avant de travailler dans l’exportation de perles à Kobé quand, en 1995, le tremblement de terre auquel elle assiste bouleverse sa vie.
En quête de reconstruction, elle vient à Paris pour intégrer l’atelier de gravure Contrepoint dans le 14e arrondissement, elle y reste sept ans. En 2002, Atsuko s’installe, et travaille dans la Cité Internationale de Arts. Elle y reste onze années. Aujourd'hui, elle a choisi une ambiance plus solitaire dans son atelier à Montreuil.
Cette jeune artiste expose dans de nombreuses galeries en Europe et au Japon.



Page web : Médiathèque de Poitiers

Du 5 février au 30 mars • Exposition Atsuko Ishii. Médiathèque François-Mitterrand, espace Artothèque, aux horaires d’ouverture.
Médiathèque François-Mitterrand 4, rue de l’Université, 86000 Poitiers
Téléphone : 05 49 52 31 51
mediatheque@mairie-poitiers.fr